"La hausse des importations de produits agricoles et la distorsion de concurrence inacceptable qu’elle crée ne doivent pas inciter ... à niveler par le bas les normes européennes...pour la compétitivité...ce serait une folie qui nous mènerait tout droit dans le mur."